JMP 39:

 

L'objectif de ce bateau de grande croisière était d'obtenir un tirant d'eau aussi faible que possible, en préservant une bonne courbe de stabilité

et sans mecanisme compliqué.

La solution se trouve dans une quille à bulbe placée sous la coque avec un tirant d'eau minimum et l'adjonction de deux dérives latérales. 

Le résultat obtenu donne une grande fiabilité, avec un net avantage sur les deriveurs intégraux tant sur la courbe de stabilité que sur

les performances.

La fiabilité est meilleure que pour la formule dériveur intégral: si on casse une dérive l'autre prend la relève ( à contrario d'un dériveur intégral qui sera très handicapé si sa dérive se coince ou se tord..) , le bulbe protège la coque , l'hélice et les safrans.

L'aménagement du JMP13 est original et fait la part belle à la "connexion" entre espace extérieur et intérieur. Le bateau est presque de plein pied avec une descente 

peu profonde.

Le JMP 39 est aussi disponible en version quillard normal.